Article à l'affiche

REVUE DE PRESSE - Ouest-France - Les Tricotines de Thouaré-sur-Loire

29/01/2019

1/3
Please reload

Articles récents
Please reload

REVUE DE PRESSE - OUEST FRANCE - Freigné - Trois marathoniens à la rencontre d'un enfant handicapé -

18/03/2013

En avril, ils participeront au marathon des Sables, en plein désert marocain. Avec David Ménard et Olivier Laoul, qui ont déjà pris part côte à côte à cette compétition, c'est au tour d'André Chapron, Freignéen d'origine et résidant à La Chapelle-sur-Erdre (Loire-Atlantique), de s'aligner avec eux au départ de la course mythique.

Expatrié depuis 27 ans en Guinée pour des raisons professionnelles, André Chapron n'est pas néophyte en la matière. Sur sa carte de visite, il compte une dizaine d'éditions de semi-marathon (Auray, Vannes, Paris...), il court également à New-York, Helsinki, Rotterdam, dans le Médoc, les 100 km de Belvès et Millau, où il finira deuxième. Enfin, il participera prochainement à un raid sur douze jours, en Chine.

Le Freignéen n'a donc pas d'appréhension particulière avant de se lancer sur le marathon des Sables. La course, il va la faire dans le même état d'esprit que les deux autres coureurs. Celui de faire parler la cause de l'Adaijed, une association qui oeuvre en direction des enfants différents en Loire-Atlantique. Olivier Laoul et André Chapron représenteront d'ailleurs ce département, tandis que David Ménard sera le seul coureur du Maine-et-Loire engagé.

Récemment, ils se sont d'ailleurs rencontrés avec les membres de l'association pour mettre au point les modalités de participation, et préparer le rendez-vous, qui se veut avant tout solidaire.

Une préparation d'enfer

Les trois marathoniens préparent actuellement l'épreuve, chacun de leur côté. Pour André Chapron, l'entraînement se déroule du côté de Conakry (Guinée), avec des conditions particulièrement éprouvantes mais similaires à la compétition. « 28/30 degrés à l'ombre. Chaque entraînement se fait avec le minimum en eau et un taux d'humidité de plus de 80 % », confie-t-il.

Quant à David Ménard et Olivier Laoul, ils effectuent leur préparation en France. Pour eux, l'adaptation à la chaleur et aux écarts de température, c'est une autre histoire, même s'ils savent ce qui les attend.

Please reload

© Adaijed 2019

Création Yann Rousseau       

Visites depuis le 01/02/14